Vincent Bailliez

Vincent Bailliez

Anne Emery

Arnaud Franc

Arnaud Franc

Constance Fulda

Michel Houplain

Michel Houplain

Claude-Max Lochu

Michel Noble

Sophie Pigeron

Sophie Pigeron

Esther Ségal

Esther Ségal

Ulrike Vidalain

Ulrike Vidalain

Bienvenue à la galerie 2.13PM

Édito – Sentinelle

Flou Net photographie et poinçon Esther SégalAvec « l’écriture de lumière » qu’elle a élaborée voici quelques années, Esther Ségal poursuit la quête de son histoire personnelle. Son écriture, constituée de perforations issues de la technique du Braille, vient recouvrir une photographie, complètement ou partiellement, de manière quasi invisible ou bien très marquée. En agissant de la sorte, Esther Ségal rend palpable le fait qu’une image raconte quelque chose, au-delà de sa seule représentation. Toute photographie est en soi une écriture, un témoignage, un récit, révélé par les micro-percées du poinçon. Une écriture dans l’écriture en somme.
Surveiller l’apparition d’un récit, mettre en garde sur les secrets qui s’échappent de l’image, préserver un jardin personnel et précieux, donner l’accès à celui qui présente de bonnes dispositions, tel est le souhait d’Esther Ségal dans son exposition « Sentinelle ».  Ne décode pas une image qui veut… Lire la suite

Enregistrer

Galerie d'art contemporain 213pm

2 allée des Robichons
78170 La Celle-Saint-Cloud
 
Tel : 06 15 18 14 24

Les coups de cœur de la galerie

Jagna Ciuchta Ecole municipale des beaux arts de Gennevilliers

Artiste polonaise résidant en France, Jagna Ciuchta élabore des scénographies qui intègrent des images de ses expositions passées ainsi que les oeuvres d’autres artistes. Sous la houlette de Lionel Balouin, l’Ecole Municipale des Beaux-Arts de Gennevilliers lui consacre une exposition à partir du 4 avril.
« Darlingtonia, la plante cobra » – 3 place Jean Grandel – 92230 Gennevilliers – jusqu’au 15 juin

.

Enregistrer

Sculpture Thomas Houseago

Si vous aimez la sculpture, rendez-vous au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, qui présente une rétrospective de l’artiste Thomas Houseago. De plâtre, de bois, de bronze, les êtres humains se révèlent dans toutes leurs forces et toutes leurs fragilités.
« Almost Human » – 12-14 avenue de New York – 75016 Paris – jusqu’au 14 juillet